Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pascal Delenin

Blog de Pascal Delénin... mes petits post'it: voyages, recettes, découvertes, art de vivre, culture.

Publié le par DELENIN
Publié dans : #DUNKERQUE
 ISBAS RUSSES A DUNKERQUE …?  Русский хижина … ?

Bonjour… je m’appelle Pascal DELENIN et aujourd’hui je vais vous emmener en Russie… enfin presque.

Les trois belles villas de bois qui figurent dans cet article font immédiatement penser à des isbas nichées au cœur de la forêt russe…

Pourtant … nous sommes en France et plus précisément à … Dunkerque !

Dunkerque a toujours été une place militaire stratégique. Depuis le milieu du XIXème siècle et jusque dans les années 1920 un décret dit de « non aedificandi » interdisait toute construction en dur à proximité des fortifications de la ville. Dans ce périmètre n’étaient autorisées que des constructions en bois sur soubassement en brique. Elles devaient pouvoir être démontées rapidement pour créer un no man’s land autour de la ville en cas d’attaque.

Ceci a eu des incidences sur la construction urbaine et de nombreuses maisons et villas de bois témoignent de l’adaptation de l’architecture locale à cette contrainte.

A la fin du XIXème et au début du XXème siècle, près de Dunkerque, Malo les Bains, la « Reine des plages du Nord » est devenu le lieu de villégiature prisé par la bourgeoisie lilloise comme en témoignent les villas « Art Nouveau » qui se dressent sur la digue de front de mer. Par contre, un peu en retrait, dans le quartier de Rosendael, le style de ces villas en bois rappelle les maisons scandinaves ou russes.

Situé sur la Mer du Nord, Dunkerque était par ailleurs le premier port français d'importation des bois résineux scandinaves utilisés pour l’ossature et les murs extérieurs. Il s’agissait d’un bois dont la croissance lente sous climat froid donnait un grain serré. Le châtaigner était réservé à l’intérieur posé en lattis qui supportait un enduit de plâtre. La présence de charpentiers de marine a fourni le savoir-faire nécessaire à la mise en oeuvre de ces constructions en bois.

Aujourd'hui, les villas Myosotis, Ziegler et la villa Moscovite sont les témoins rares mais superbes cette époque. Deux d’entre-elles sont inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Parallèlement à la construction de ces villas, d’autres habitations aux bardages de bois sur un ou deux niveaux, plus modestes sont alors construites sur le secteur de Rosendael constituant un véritable quartier où se côtoyaient pêcheurs, petits commerçants et maraîchers. Là aussi seules quelques-unes ont résisté à la guerre et aux rénovations faisant fi du passé.

Elles ont conservé leur bardage à clins, posé horizontalement et rehaussé des couleurs typiques du bord de mer avec des façades claires et des menuiseries et des détails de teintes plus soutenues. Les façades s’ornent de bow-windows, d’oriels, de balcons qui leur donnent leur charme si particulier.

Villa Myosotis

Réalisée en 1894 pour un riche négociant, elle a été sauvée de la démolition au milieu des années 1980. Elle est entièrement réalisée en bois résineux importé de Norvège ou de Russie. Cette maison à deux étages se caractérise par son élégance, sa légèreté et son originalité. Elle offre à la vue ses nombreux motifs décoratifs. Elle a obtenu le premier prix d’honneur au concours d’architecture de Paris en 1900. A l’origine, elle était implantée au centre d’un parc avec un kiosque et une pièce d’eau.

La villa est la propriété de la ville de Dunkerque depuis 1990 et a été rénovée en 1993. Elle est protégée au titre des Monuments historiques.•

Villa Ziegler

Construite en 1881, la Villa Ziegler est une des dernières Villas de Bois en parfait état de Malo-les-Bains. L’ensemble de la construction se développe sur trois niveaux reliés par une tour d’escalier polygonale est composée de quatre corps de bâtiment. L’ensemble fait environ 200 mètres carrés.

Ses toits et pignons pointus, son balcon, ses logettes et bois ajourés lui donnent tout son charme.

Au début du siècle dernier cette maison appartenait à un important négociant. La villa a été achetée par la Communauté urbaine de Dunkerque en 1970 et a été rétrocédée à la ville de Dunkerque en 1990. Elle a été rénovée en 1996 pour accueillir La Maison de l'environnement.

Villa Moscovite

Construite en 1913 pour le compte d’un notable de Malo-les-Bains, cette villa à l’architecture atypique doit son charme insolite à son allure de « datcha » russe qui lui a donné son patronyme de villa Moscovite comme le rappelle un cartouche au-dessus de la porte d’entrée. Le temps était alors celui de l’amitié franco-russe et le tsar Nicolas II était venu en personne quelques années auparavant assister à l’inauguration de l’hôtel de ville de Dunkerque. Cette demeure a le charme incontestable d’un petit château de bois du début du XXème siècle.

Elle disposait à l’origine d’un vaste parc orné de statues et de jets d’eau. La maison a été agrandie entre les deux guerres en respectant le style de la construction.

Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1988. Elle est propriété privée.

Texte et photos Pascal DELENIN

Villa Ziegler et villa Moscovite : patrimoine des maisons en bois de Dunkerque.Villa Ziegler et villa Moscovite : patrimoine des maisons en bois de Dunkerque.

Villa Ziegler et villa Moscovite : patrimoine des maisons en bois de Dunkerque.

Commenter cet article

Mad Mar 07/10/2017 22:28

bardage à clins : comme pour les flobarts ! les maisons en bois font tjs rêver, tant elles sont élégantes et gracieuses ...

Articles récents

Hébergé par Overblog