Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pascal Delenin

Blog de Pascal Delénin... mes petits post'it: voyages, recettes, découvertes, art de vivre, culture.

Publié le par DELENIN
Publié dans : #DUNKERQUE
Les Bains Dunkerquois : un témoignage du style néo-mauresque dans le Nord

Construit en 1895 le bâtiment des «Bains Dunkerquois » avec sa façade décorée et sa coupole en bulbe est un beau représentant du style architectural néo mauresque très en vogue dans la seconde moitié du XIXème siècle.

A cette époque, qui était aussi celle du début des bains de mer, un souci d’hygiène publique conduisit la municipalité à décider la construction d’un établissement de bains populaires.

Le projet fut confié à trois architectes lillois, Albert Baert, Georges Boidin et Louis Gilquin.

Le lieu, initialement baptisé les « Bains Jean Bart » a abrité une école de natation couverte, des bains douches ainsi qu’un lavoir mais également un café-restaurant dont la gestion se révéla rapidement déficitaire, sans oublier un salon de coiffure et une salle d’escrime.

Les baies aux arcs outrepassés et la « façade aux lions » aux mosaïques d’inspiration byzantine donnent tous son cachet au bâtiment classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1982.

Les dégâts occasionnés par la Première Guerre Mondiale conduisirent à la fermeture des Bains en 1921, jusqu’à ce que la ville de Dunkerque engage des travaux de rénovation dont la construction d’une nouvelle chaufferie.

L’établissement est à nouveau durement touché par les bombardements pendant la seconde guerre mondiale. Le bulbe surmontant l’entrée, la cheminée de la chaufferie en forme de minaret aux briques polychromes en torsade ainsi que les deux colonnes sur l’angle à pan coupé sont détruits de même que certains éléments décoratifs.

La réouverture des Bains attendra jusqu’en 1953... mais l’établissement est fermé à nouveau en 1956-57 puis en 1959 pour la remise en état du petit bassin.

Fermés définitivement en 1975, du fait de leur vétusté, les «Bains Dunkerquois» ont néanmoins résisté à l’épreuve du temps. Pourtant leur démolition avait été évoquée au début des années 1980, à l’occasion d’un projet d’agrandissement de la sous-préfecture qui jouxte l’édifice.

Le bulbe a été restitué à l’identique lors de la restauration extérieure du bâtiment réalisée en 2010 et dont les travaux ont été financés en partie par la Fondation du Patrimoine.

Dans une ville vouée à la reconstruction des années 50, les « Bains Dunkerquois » restent un témoignage d’une époque révolue et un des rares bâtiments publics d’avant-guerre.

Texte et Photo couleurs Pascal DELENIN - Cartes postales anciennes anonymes

Les Bains Dunkerquois : un témoignage du style néo-mauresque dans le Nord
Les Bains Dunkerquois : un témoignage du style néo-mauresque dans le Nord
Les Bains Dunkerquois : un témoignage du style néo-mauresque dans le Nord Les Bains Dunkerquois : un témoignage du style néo-mauresque dans le Nord Les Bains Dunkerquois : un témoignage du style néo-mauresque dans le Nord

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog