Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pascal Delenin

Blog de Pascal Delénin... mes petits post'it: voyages, recettes, découvertes, art de vivre, culture.

Publié le par DELENIN
Toxa O Grove ... La chapelle aux coquillages

la chapelle aux coquilles :

Dans ce petit coin très préservé de la côte galicienne il existe une chapelle étonnante. Petite et modeste elle ne mériterait que peu d'attention si elle n'était entièrement recouverte de coquilles Saint Jacques qui comme des écailles se chevauchent sur toute la surface de ses murs. C'est ce qui vaut à la Capilla de San Caralampio son autre nom de Capilla de las Conchas. Située à environ trente kilomètres au sud de Saint Jacques de Compostelle, certains voyageurs ou pèlerins gravent leur nom sur le dos des coquillages pour marquer leur passage en ces lieux. Un endroit un peu hors du temps qui restera dans ma mémoire.

Texte et photo originaux Pascal DELENIN

Voir les commentaires

Publié le par DELENIN
Publié dans : #PORTUGAL
Le cromelech des Almendres (Portugal)

Par Pascal DELENIN

Le cromlech des Almendres se trouve à quelques kilomètres d'Evora, capitale de l'Alentejo et superbe ville au patrimoine riche de vestiges romains.

Le cromlech des Almendres, est le plus grand de la péninsule Ibérique et l'un des plus importants d’Europe.

La partie la plus ancienne du site, datée du néolithique ancien, est constituée de deux cercles concentriques dont le plus large mesure une vingtaine de mètres de diamètre. Deux alignements en forme d’ellipse ont été érigés au néolithique moyen.

Les mégalithes gravés correspondent au néolithique récent (IIIe millénaire avant J.C.).

Certains des menhirs portent des pétroglyphes, traits et dessins gravés, formes anthropomorphes et représentations solaires.

Oublié des siècles durant, le site n'a été redécouvert que dans les années 1960.

« Almendres », en portugais, renvoie à « amande » et à l'époque romaine, la Lusitanie (le Portugal actuel) était connue comme la « terre des amandiers », mais c’est en traversant des forêts ombragées de chênes liège que l’on accède aujourd'hui à ce site impressionnant.

Texte et photos Pascal DELENIN

Le cromelech des Almendres (Portugal)Le cromelech des Almendres (Portugal)Le cromelech des Almendres (Portugal)

Voir les commentaires

Publié le par DELENIN
Publié dans : #FRANCE
Bories du Périgord. Cadoles de Champagne

Par Pascal DELENIN

A mi-chemin entre Sarlat la Canéda et les Eyzies se trouve à Saint-André-d’Allas un site particulièrement remarquable : les "Cabanes du Breuil". Il s'agit de constructions agricoles de la fin du XIXe siècle ou du début du XXe, dont la caractéristique est d'être couvertes d'une voûte en pierres sèches et d'être serrées les unes contre les autres.

Par leurs formes et leurs procédés de construction, les cabanes du Breuil présentent une remarquable unité architecturale.

Si le site des cabanes du Breuil est le plus remarquable exemple de telles constructions, il en existe en d'autres points du Sarladais que l’on peut dater du milieu du XVIIIe siècle à la fin du XIXe.

Le site est classé à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1995.

Ces constructions coniques, faites de pierres sèches, sans aucun ciment ni charpente font beaucoup penser aux « cadoles » que l’on rencontre dans une autre région, en Champagne, en particulier autour de la commune des Riceys au milieu de la Côte des Bars (Aube).

Ces petites maisonnettes étaient érigées au milieu des vignes avec les pierres trouvées sur place. Les vignerons s’y abritaient des intempéries ou venaient y trouver la fraicheur en été. Elles ont été délaissées après l’invasion du phylloxéra. Un circuit balisé de 14 kilomètres permet de voir plusieurs exemplaires de ces cadoles encore existantes au milieu des vignes.

De telles constructions existent également dans le Beaujolais.

Des régions éloignées, mais une même façon ingénieuse d’utiliser le matériau issu d'un sol de nature calcaire.

Texte original et photos Pascal DELENIN

Bories du Périgord. Cadoles de ChampagneBories du Périgord. Cadoles de ChampagneBories du Périgord. Cadoles de Champagne

Voir les commentaires

Publié le par DELENIN
Publié dans : #ESPAGNE
Castro de Santa Tegra

Par Pascal DELENIN

En Galice, au sud de Vigo, et à la frontière du Portugal, près de la localité de A Guarda se trouvent les ruines de Castro de Santa Tegra ou Santa Tecla, sur le mont qui porte le même nom. Il s’agit d’une ancienne colonie celtique comptant des dizaines d'habitations aux murs de pierre, datant du second au premier siècle avant JC.

Les ruines dominant l’Atlantique offrent une vue spectaculaire vers le sud sur le Rio Miño et sur le Portugal.

Le site a été redécouvert en 1913. Seule une partie des ruines a été dégagée, montrant des maisons circulaires, des magasins, des ateliers, des cours et des greniers, des fossés d'eau de pluie et des réservoirs. C’était un important centre de contrôle du trafic maritime le long de la côte et en amont du fleuve.

La population qui a vécu là devait constituer une communauté de 3000 à 5000 personnes.

Il s’agissait de Celtes de la tribu des Grovii. Cette tribu vivait selon un mode autarcique. Ils élaboraient des bijoux, des tissus, des poteries, et les divers instruments dont ils avaient besoin et que l'on peut voir au musée archéologique qui a recueilli les objets résultant des fouilles.

Texte original et photos Pascal DELENIN

Santa Tegra : reconstitution - site - panorama Santa Tegra : reconstitution - site - panorama
Santa Tegra : reconstitution - site - panorama Santa Tegra : reconstitution - site - panorama

Santa Tegra : reconstitution - site - panorama

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog