Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pascal Delenin

Blog de Pascal Delénin... mes petits post'it: voyages, recettes, découvertes, art de vivre, culture.

Articles avec #hongrie catégorie

Publié le par DELENIN
Publié dans : #HONGRIE

Tout d’abord il faut dissiper une confusion…

En Hongrie le goulash est une soupe et non le plat de viande que nous avons coutume de nommer ainsi ! Le plat habituellement réalisé avec de la viande de bœuf qui nous intéresse est en fait le MARHAPÖRKÖLT…mais dans la cuisine traditionnelle hongroise, il existe de nombreuses autres variétés de pörkölt à la viande de porc, au poulet, au lapin, et aussi au gibier. Enfin une dernière variété est le pörkölt </em>de tripes, appelé pacalpörkölt ( pacal étant le mot hongrois pour désigner les tripes). Le terme pörkölt signifiant quant à lui simplement "grillé ".

Donc …maintenant tout est clair (ou presque) pour notre recette ...vörösboros : vin rouge car il entre dans la composition de la recette, et marhapörkölt : …boeuf grillé... d'où le titre de l'article, pour notre fameux "goulash".

Ingrédients pour 4 personnes

1 kg de bœuf environ (paleron, macreuse), bref... de la viande pour un "bourguignon"

800 g de pommes de terre grenaille (quantité indicative, selon la faim)

farine (bien que pour les puristes la recette n'en prévoit pas, mais elle aide à lier la sauce)

500 g d'oignons rouges

500 g de coulis de tomates (1 gros Tétrabrik Heinz ou Tomatocoulis Panzani) ou 1 boite de tomates entières pelées au jus

1 petite boite de concentré de tomate

2 gousses d'ail

2 poivrons verts

5 cuillères à soupe d'huile d'olive et du beurre

2 cuillères à soupe de paprika doux (il faut prendre la variété "édes" qui est très doux ; il faut savoir que la variété "élédes gulyás" est demi-doux, le paprika le plus fort étant la variété "erős").

1 petit piment de Cayenne (... j'ai bien dit : "petit" !)

1 verre de vin rouge

2 cuillères à café de carvi ou à défaut de cumin (en graines et non moulu)

persil

1 tablette de bouillon Kub dans 1 demi-litre d’eau chaude

sel et poivre du moulin

Recette

Taillez le boeuf en cubes et farinez-les. Pour bien les fariner, enfermez les morceaux de viande dans un sac en plastique avec 2 ou 3 cuillères de farine et secouez pour bien répartir sur la viande.

Pelez et hachez les oignons. Ecrasez les gousses d'ail. Lavez, épépinez et taillez finement les poivrons verts en morceaux. Dans une cocotte, faites chauffer à feu moyen l'huile d'olive avec le beurre à faire fondre. Faites y blondir les oignons. Ajoutez la viande farinée et faites-la bien colorer. Ajoutez le coulis et le concentré de tomate, l'ail écrasé et le paprika. Ajoutez également le vin rouge et une partie du bouillon réalisé avec le "bouillon Kub". Salez et poivrez.

Complétez par le carvi ou le cumin et le persil.

Incorporez ensuite les poivrons et versez le reste du bouillon.

Couvrez et laissez mijoter environ une heure. Ajoutez ensuite les petites pommes de terre qui vont cuire dans le plat pendant encore au moins une heure. Avec la sauce elle prendront une belle couleur ambrée.

Vérifiez l'assaisonnement.

Servez bien chaud et parsemez un peu de persil sur les assiettes.

Bon appétit ...

Mennyeien finom ! en hongrois ( = divin et délicieux !)

Texte et photos Pascal DELENIN

Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette. Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette. Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette.
Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette. Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette. Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette.
Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette. Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette. Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette.

Le paprika...épice indispensable pour ce plat ... les différentes étapes et le résultat final dans l'assiette.

Voir les commentaires

Publié le par DELENIN
Publié dans : #HONGRIE
SZENTENDRE (Hongrie)

Par Pascal Delénin

Les petites places à l'ambiance méditerranéenne, les maisons de style baroque des marchands de grain serbes, la cathédrale Belgrad, l'église Blagovesztenszka et le crucifix gréco-orthodoxe sur la place principale sont à voir et donnent son cachet pittoresque à cette localité située à 25 kilomètres au nord de Budapest, et parfois qualifiée de "Montmartre hongrois".

Ce village typique est devenu "très" touristique mais mérite cependant largement la visite. Pour cela, au départ de Budapest, le mieux est de partir de la station de Batthyany tér (côté Buda). On s'y rend par un train (HEV) qui traverse des banlieues un peu ingrates avant d'arriver à Szentendre.

A visiter hors des jours d'affluence touristique et en se gardant de l'artisanat local dont la plus grosse partie est comme partout maintenant "made in China"...(on y trouve même un magasin de verre de Murano et un bar à tapas).

promenade dans Szentendre (Hongrie) - Photos Pascal Delénin promenade dans Szentendre (Hongrie) - Photos Pascal Delénin

promenade dans Szentendre (Hongrie) - Photos Pascal Delénin

Voir les commentaires

Publié le par DELENIN
Publié dans : #HONGRIE
Marché couvert de Budapest

Par Pascal DELENIN

Dans la ville basse de Pest tout près du pont Szabadsag Hid le marché couvert de Budapest (Központi Vásárcsarnok) vaut le détour. De style néogothique, à la belle architecture, c’est un lieu de vie, de commerce mais aussi un lieu touristique.

Ce marché est un vrai régal pour les sens par son mélange de couleurs et d'arômes qui font de cet endroit une visite à ne pas manquer. Le paprika se trouve en quantité sur le marché. Que ce soit la variété « édesnemes» qui est très doux, «élédes gulyás », demi doux, et «erős» qui est le paprika le plus fort.

C’est réellement un endroit qui vaut la peine d'être visité, ne serait-ce que pour s’imprégner de l'atmosphère et des saveurs qui y règnent.

On peut y accéder en tramway, ou à pied soit le long du Danube soit par les rues piétonnes qui le relient à la place Vörösmarty.

A visiter comme la Boqueria de Barcelone ou le marché du Rialto à Venise...

Photos Pascal DELENIN

Marché couvert de BudapestMarché couvert de Budapest

Voir les commentaires

Publié le par DELENIN
Publié dans : #HONGRIE
Noël hongrois

Senteurs de cannelle…

Par Pascal Delénin

La place Vörösmarty à Budapest est un lieu magique au moment du marché de Noël surtout le soir avec toutes ses illuminations.

Le marché est baigné d’odeurs de cannelle, présente aussi bien dans le vin chaud que dans les délicieux kürtőskalács (« chimney cakes ») que l’on peut déguster dans de nombreux stands. C’est un véritable spectacle que de voir ces gâteaux préparés devant soi, cuits sur des cylindres de bois et généreusement saupoudrés de cannelle dont l’odeur restera puissamment attachée dans ma mémoire à ce Noël hongrois.

Le marché ne serait pas complet sans une pause chez Gerbeaud, véritable institution depuis le milieu du XIXème siècle pour y savourer un délicieux « kavé » dans une ambiance feutrée.

Noël hongroisNoël hongrois
Noël hongroisNoël hongroisNoël hongrois

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog